Sélectionner une page
3 min

La grille des salaires applicable dans le secteur de la restauration rapide a été revue cette année. L’avenant n°64 du 28 avril 2023 fixe les nouveaux salaires minima à respecter pour les salariés de la restauration rapide. Voici donc les valeurs applicables en 2023.

Taux horaire du travail de nuit

 

Depuis le 16 février 2019, le travail de nuit dans la profession restauration rapide comporte une majoration de 10% pour les heures effectuées entre minuit et 2 heures et 30% pour les heures travaillées entre 2 heures et 6 heures, qu’elles soient considérées comme des heures de nuit ou non. Si originellement la majoration s’appliquait pour les salariés du niveaux I et II, elle est étendue également pour les niveaux III et IV depuis 2014.

Les travailleurs de nuit bénéficient aussi du repos compensateur : 2 % par heure de travail.

 

Indemnité de transport pour le travail de nuit

 

La convention collective Restauration rapide fixait, par l’avenant du 26 mars 2018, le plafond d’indemnisation des frais de transport en cas de travail de nuit à 20 €. Cette indemnité de transport en cas de travail de nuit est accordée, sur justificatifs des frais réels de taxi ou VTC, aux salariés ne disposant pas de moyen de transport en commun en quittant leur travail après 22 heures.

Depuis le 1er mars 2019 le plafond est fixé à 22 € par course si le lieu de travail est en Ile-de-France, 21 € dans les autres régions.

 

Grille des salaires restauration rapide 2023

 

L’avenant n° 64 du 28 avril 2023 (non étendu) modifie les salaires minima du secteur de la restauration rapide, révisés en dernier lieu par l’avenant n° 63 du 30 septembre 2022.

Les nouvelles valeurs sont applicables pour les adhérents depuis le 1er mai 2023. Pour les non adhérents, ce sont toujours les minima 2022 qu’il faut appliquer jusqu’à l’extension du dernier accord sur les salaires

A savoir :
Pour le niveau V, la rémunération est exprimée annuellement. 

Niveau

Échelon

Montants 2023
non adhérents

Montants 2023
adhérents

I A 11,07 € 11,52 €
B 11,09 € 11,54 €
II A 11,32 € 11,78 €
B 11,50 € 11,96 €
III A 11,77 € 12,30 €
B 11,80 € 12,40 €
C 12,75 € 13,39 €
IV A 13,53 € 14,36 €
B 13,90 € 14,75 €
C 14,45 € 15,33 €
D 15,60 € 16,55 €
V A 39 787,02 € 42 620,86 €
B 41 023,02 € 43 944,89 €
C 64 528,02 € 69 124,03 €

 

Il s’agit de taux horaires bruts pour les niveaux I à IV et de la rémunération minimale annuelle brute pour le niveau V (tous éléments de salaire confondus).

A noter également que les nouveaux salaires minima de cette grille sont tous au moins égaux au SMIC 2023, revalorisé aussi au 1er mai.

 

Prime annuelle conventionnelle 2023

 

L’avenant n° 64 du 28 avril 2023 revalorise aussi la prime annuelle conventionnelle (PAC) du secteur de la restauration rapide. Un niveau supplémentaire d’ancienneté est également créé pour l’octroi de cette prime.

Voici les valeurs applicables au 1er mai 2023 :

Ancienneté dans l’entreprise Montant brut
De 1 à moins de 3 ans 215 €
De 3 ans à moins de 5 ans 275 €
De 5 ans à moins de 10 ans 355 €
De 10 ans à moins de 15 ans 465 €
A partir de 15 ans d’ancienneté 515 €

 

Pour les salariés à temps partiel, le montant de la prima sera calculé au prorata de leur temps de travail contractuel.